A l’occasion de son séjour dans la ville russe de Mourmansk, Rémy Le Villain revient sur l’histoire et la géographie d’une ville dont l’identité est associée, depuis la période soviétique, à son activité industrielle et militaire.

 

Nous avons pu débarquer dans la ville de Mourmansk, sans visa, les autorités russes ayant fait les contrôles de nos passeports à bord. Mourmansk est officiellement fondée le 4 octobre 1916 à l’initiative du tsar Nicolas II au Nord de la presqu’île de Kola. Dans un contexte international alors marqué par la première guerre mondiale, il s’agissait pour le pouvoir d’établir dans un golfe protégé des glaces un port pouvant permettre l’accès à la mer de Barents. Il permettait ainsi de contourner le blocus de la mer Baltique et de la mer Noire opéré par les Allemands et recevoir du matériel militaire envoyé par les alliés.

 

LOCALISATION

 

Une croix orthodoxe a été plantée à l’endroit où fut célébrée la fondation de la ville ; le projet initial d’y bâtir une église a été abandonné par la suite en raison des évènements qui amenèrent les bolchéviques au pouvoir.

 

 

1

 

Avec une population en déclin estimée entre 280 000 et 300 000 habitants Mourmansk demeure la plus grande ville sise au nord du cercle polaire arctique.

 

2

 

Craton riche en métaux, la presqu’île de Kola est aussi une importante région gazière.

 

3

 

La ville est également un nœud de transit pour des exportations de charbon venant pour partie du Spitzberg.

 

4

 

Voisine de Mourmansk, la ville de Severomorsk sert aujourd’hui de base de stationnement pour les sous-marins nucléaires de l’armée russe.

 

5

 

6

Site militaire. Les sous-marins sont à l’abri sous l’eau et dans des galeries creusées dans la colline.

 

Lors de la période soviétique, l’armée russe comptait pas moins de 450 sous-marins nucléaires. Suite à la décision de réduire drastiquement cette flotte gigantesque, une aide internationale notamment de l’Allemagne et de la Norvège a permis de démonter les moteurs et les réacteurs des sous-marins détruits qui gisent aujourd’hui au fond d’un fjord au Nord de la presqu’île de Kola et au large de la Nouvelle Zemble.

 

7

 

8

Salle des réacteurs nucléaires. En plus d’une chaleur et d’un bruit suffocants, le personnel d’intervention était très mal protégé.

 

Mourmansk compte cinq cents monuments dont le plus impressionnant est celui commémoratif de la seconde guerre mondiale, ici considéré comme le Grande Guerre Patriotique.

 

13

 

Non loin du monument, l’église orthodoxe du Saint-Sauveur-sur-les-Eaux jouxte le lac Semionovskoïe apprécié des baigneurs en été.

 

10

 

11

 

Notre départ de Mourmansk pour l’archipel du Svalbard coïncida avec l’apparition du soleil de minuit qui nous avait fait défaut quand nous étions au Cap Nord.

 

12

 

Rémy Le Villain, juillet 2016

Retour à la liste